Séries d'évangélisation au Salvador: John Carter loue Dieu pour 4 800 Baptèmes

L'évangéliste apprend d'une ancienne vice-présidente que son message sur Jésus est venu au bon moment.

L'Évangéliste australien John Carter a loué Dieu pour plus de 4 800 personnes qui ont été baptisées suite à trois semaines de séries d'évangélisation dont la dernière au Salvador, un pays d'Amérique centrale en proie à la criminalité et à l'agitation.

"Nous avons été impressionnés par la faim spirituelle du peuple", a déclaré Carter après avoir parlé à une foule de plus de 52 000 personnes le jour de clôture de la série à Estadio Cuscatlan, le plus grand stade en Amérique centrale et la maison de l'équipe du football du Salvador. "Gloire à Dieu."

L'événement du stade à la capitale, San Salvador, le 29 novembre était le point culminant de 93 campagnes d'évangélisation organisée par Carter, un prédicateur adventiste, peut-être le mieux connu pour les campagnes ayant donné lieu à plus de 10 000 baptêmes dans l'ancienne Union soviétique dans les années 1990. Il a associé 93 pasteurs d'Amérique centrale avec 100 pasteurs des églises locales à tenir des réunions simultanées pendant trois semaines à travers tout le pays.

Carter a déclaré que plus de 4 800 personnes ont été baptisées. Le chiffre exact était encore récolté, mais Carter a commencé la série d'évangélisation avec un objectif de 5 000 baptêmes. Il a également estimé le coût de l'effort à  750 000 dollars (soit environ CHF 733 987), selon une lettre ouverte aux supporters.

PARTAGER JESUS: John Carter parlant au stade Estadio Cuscatlan alors que Cesar Cardenas, un Colombien d'origine australienne, assure l'interprètation, le 29 novembre. Crédit: The Carter Report.

Le Salvador a été secoué par la violence depuis la trêve de mars 2012 signée par les gangs de rue locaux glissé cette année. Selon le gouvernement, les homicides sont montés à 3 425 dans les 11 premiers mois de 2012 par rapport à la même période de l'année précédente. En outre, les Nations Unies estiment que 60 000 Salvadoriens appartiennent à des gangs, ce qui signifie que les gangsters et leurs familles immédiates représentent un pourcentage significatif de  6% de la population du pays.

L'ancienne vice-présidente du Salvador, Ana Vilma de Escobar, qui était parmi les responsables gouvernementaux actuels et anciens ayant assisté à des réunions de Carter, a dit que l'évangéliste avait partagé un message de Jésus dont son pays avait désespérément besoin d'entendre.

PARTAGER JESUS: John Carter avec Ana Vilma de Escobar, ancienne vice-présidente du Salvador. Credit: The Carter Report

 

"Ces rencontres sont juste ce qu'il faut à ce moment," a-t-elle ajouté.

ADVENTIST REVIEW (http://www.adventistreview.org)
Portrait de (GAB)

Posté par (GAB)

 Nous nous réservons le droit d'approuver et de désapprouver les commentaires en conséquence et ne serons pas en mesure de répondre aux questions relatives à ce sujet.
Veuillez garder tous les commentaires respectueux et courtois envers les auteurs et les autres lecteurs .
Merci de votre compréhension.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Annonces, actualités directement à votre boîte de réception une fois publiées

NOS CROYANCES

Les croyances des Adventistes du Septième jour sont destinées à imprégner l’ensemble de votre vie. Les Ecritures décrivent un portrait irrésistible de Dieu et vous êtes invités à explorer, expérimenter et connaître Celui qui veut nous aider à atteindre la plénitude.

En savoir plus

ARCHIVES