"Prier ou périr? Une anagramme qui interpelle l'église" par Olivier Rigaud, sabbat 25 mars 2017

Olivier Rigaud

Olivier Rigaud

Olivier Rigaud est pasteur à l'Eglise Adventiste francophone de Genève

25 mars 2017

Le texte de référence est le Psaume 1

1Heureux l’homme qui ne prend pas le parti des méchants, ne s’arrête pas sur le chemin des pécheurs et ne s’assied pas au banc des moqueurs,
2mais qui se plaît à la loi du SEIGNEUR et récite sa loi jour et nuit !
3Il est comme un arbre planté près des ruisseaux : il donne du fruit en sa saison et son feuillage ne se flétrit pas; il réussit tout ce qu’il fait.
4Tel n’est pas le sort des méchants: ils sont comme la bale que disperse le vent.
5Lors du jugement, les méchants ne se relèveront pas, ni les pécheurs au rassemblement des justes.
6Car le SEIGNEUR connaît le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perd.

00:00
 

 Nous nous réservons le droit d'approuver et de désapprouver les commentaires en conséquence et ne serons pas en mesure de répondre aux questions relatives à ce sujet.
Veuillez garder tous les commentaires respectueux et courtois envers les auteurs et les autres lecteurs .
Merci de votre compréhension.

NOS CROYANCES

Les croyances des Adventistes du Septième jour sont destinées à imprégner l’ensemble de votre vie. Les Ecritures décrivent un portrait irrésistible de Dieu et vous êtes invités à explorer, expérimenter et connaître Celui qui veut nous aider à atteindre la plénitude.

En savoir plus